AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
bienvenue sur END OF THE BEGINNING!
beaucoup de postes vacants sont libres, venez les consulter ici !
nous rappelons aux membres que le recensement se refera via les fiches de présentations. si cette dernière n'est pas repostée dans la semaine, votre compte se verra supprimé. merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 OMC, Castiel - UC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
SCREAM PLEASE,




ϟ messages : 2
ϟ expérience : 0
ϟ date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: OMC, Castiel - UC   Lun 28 Nov - 20:28


Castiel

'I... I don't understand... Why do you want me to say my name?'



@ Tumblr




that's not my name


ϟ NOM : /
ϟ PRÉNOM(S) : Castiel
ϟ SURNOM(S) : Cass'
ϟ AGE :
ϟ NATIONALITÉ : Américaine
ϟ PROFESSION : Ange
ϟ SITUATION AMOUREUSE : célibataire
ϟ POUVOIR :
ϟ GROUPE : Send me an Angel


pride & prejudice


qui êtes-vous ? décrivez rapidement le caractère de votre personnage, ce qu'il aime ou qu'il n'aime pas, ses peurs et ses envies, ses habitudes... vous pouvez faire cela sous forme de liste ou de petite description.



tell me a story



Voir le monde à travers les yeux de Castiel, c’est un peu comme devoir tout découvrir et observer à travers les yeux d’un enfant. Un enfant maladroit, ignorant, qui ne sait quoi faire, quoi dire, quoi penser. Un enfant tout jeune, trop jeune. Ou tout du moins pas assez âgé pour être écouté, pour avoir une quelconque place d’importance dans les histoires de famille, si ce n’était l’accomplissement des basses besognes, des missions dont personne d’autre ne voulait.

Il faut être honnête : Des anges, dans ce gigantesque club très fermé qu’est la famille du Paradis, il y en avait des dizaines, des centaines, voire plus encore – Si l’on exceptait les archanges bien entendu – et Castiel, au final, n’était que l’un d’entre eux. Un de plus. Un simple soldat dans une armée innombrable. Un petit caporal, à l’extrême limite, comme on ne les compte plus. Pendant longtemps, plusieurs siècles, il n’a rien fait d’autre que suivre aveuglement les ordres de ses supérieurs – ses frères et sœurs, un père invisible.
Un père qu’il ne connaissait pas, qu’il n’avait même jamais vu. Absent n’était qu’un euphémisme, et pourtant, Castiel croyait. Croyait, au passé oui. Il avait la foi en ce dieu qui était le sien, en celui qui lui avait donné la vie, qui leurs avait donné la vie à tous, aux anges, aux Humains, à la Terre, tout. Comme beaucoup, il ne put rien faire d’autre qu’être un simple spectateur du conflit entre Michel et Lucifer. Comme beaucoup, il n’avait pas son mot à dire, ni même sa place dans l’histoire, malgré ses idées bien arrêtées sur la question. Pendant un temps que l’on ne pouvait même plus qualifier de long, il obéissait, voilà tout. La simple idée de remettre en cause l’existence de Dieu lui était inconcevable. La moindre évocation d’une trahison le rendait malade. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir.

Mais tout ça n’était bien que passé.

Parce que tout change, que tout évolue, peut-être que ses supérieurs n’auraient jamais du lui confier la mission qui changea sa vie. C’était un ordre parmi tant d’autres. Évidemment, l’ange ressentait bien, au fond, tout au fond, que son intervention changerait énormément de choses pour énormément de gens. Mais que son quotidien de piété et d’obéissance vole ainsi en éclats ? Jamais il ne s’en serait douté.
Oh, certes, il pourrait passer des heures et des heures à en parler, de cette histoire. Quoique pas tant que ça. Il n’avait jamais eu la conversation facile, et n’avait jamais eu beaucoup l’occasion de la pratiquer. Mais en admettant que ce soit le cas, il aurait pu y passer des heures. Honnêtement, était-ce la peine ? S’il y avait bien une chose qu’il avait apprit de la part des Hommes en débarquant sur Terre, c’était qu’il était inutile de rester bloqué en arrière. Que devenir l’esclave du passé était à la fois inintéressant et futile. Dommage qu’il s’agisse d’une chose qu’il serait bien incapable d’oublier, même s’il le voulait.

D’abords, il lui avait fallu trouver un véhicule potable. Ce n’était pas la première fois, et dans sa tête, ça ne serait surement pas la dernière. Mais il lui avait été ardu de trouver un hôte suffisamment pieu pour l’accueillir sans trop de problème. Mieux valait quelqu’un qui montrait de fortes prédisposions à l’acceptation de l’existence des êtres divins que le premier venu incapable de croire en quoi que ce soit. C’était plus difficile à convaincre. Entité céleste, immatérielle, Castiel avait investi le corps de Jimmy Nowak. C’était désagréable, pesant, gênant. L’obligation de se mouvoir dans un corps de chair, la sensation de porter un costume de peau infiniment trop petit, cette difficulté à comprendre ces humains si étranges qui l'entourait désormais était d'une lourdeur étouffante. Rien de tout ça ne l’empêcha d’aller rejoindre celui qu’il était allé, peu avant, sortir des Enfers.

Dean Winchester n’était qu’un humain comme les autres. Enfin, c’est que ce dernier pensait de lui-même. Le Paradis s’intéressait de près à lui, très prés. Il devait être « sauvé de la perdition » – une phrase entendue encore et encore – et comme toujours, comme depuis des milliers d’années, Castiel s’est contenté de faire ce qu’on lui ordonnait en allant le sortir des cercles infernaux. C’était simplement nécessaire, rien de plus. Et pourtant. Peu à peu, il se surprit à prendre en affection ce petit humain capable de hurler à la gueule de ce Monde qui semblait tout entier contre lui. Aller à ce point contre sa destinée, envoyer paitre à la fois Dieu et Lucifer, le Ciel et les démons, c’était impensable, à la limite du comportement impie. Pourquoi Dieu ne réagissait-il pas à cette atmosphère de chaos en suspens s’il était vraiment si puissant et omniscient ? En lui commençait à s’installer le germe du doute.

Mais il n’y avait pas eu que Dean. Castiel possède une fâcheuse tendance à se souvenir de tout. Et dans sa mémoire sont gravées les dizaines de rencontres et de discussions, d’interactions et de paroles échangées avec les autres. Sam Winchester, Bobby, Uriel, Anna, Gabriel, Michel, Lucifer, Crowley, Lilith, Ellen et Jo, et tant d’autres encore. Chaque personne ayant son importance, petite ou grande, bonne ou mauvaise, ayant contribué sans qu’il ne le sache, à ce qu’il est aujourd’hui. La trahison d’Uriel par exemple, fut l’élément déclencheur, ou plutôt l’accélérateur, de sa rébellion auparavant impensable envers le Paradis. A l’image d’une vieille balance à plateaux, sa confiance envers ses frères s’étiola de plus en plus tandis que celle qu’il consacrait aux Winchester se renforçait chaque jour passant. Malgré tout, et malgré les avis de Sam et Dean à ce propos, il plaçait toujours autant de foi en Dieu. Il lui fallut longtemps avant de lâcher prise et laisser tomber sa quête personnelle sur la recherche du Père de Tout. Même son amitié avec Dean et les autres, qu’il considérait à présent comme sa nouvelle famille, ne lui évita pas la dépression. Avant même de s’en rendre compte, il se mit à se comporter de plus en plus en humain. Les mots vulgaires et blasphématoires se mirent petit à petit à traverser ses lèvres dans un sens tandis que l’alcool faisait son chemin dans l’autre, sans qu’il ne soit jamais capable de le tenir. Sans pour autant être devenu une loque soiffarde, loin était le temps où il était le petit soldat parfait, obéissant et incapable de ressentir autre chose que ce que sa condition lui permettait alors.

Et à s’humaniser un peu trop, on en devient que plus idiot. Ou désespéré. Remarquez, l’un est un synonyme de l’autre, en y regardant bien. Quoi qu’il en soit, l’Ange est allé jusqu’à se faire tuer par Lucifer dans une tentative que l’on pourrait presque décrire comme kamikaze, dans un vain essai d’arrêter ses deux frères alors que ceux-ci avaient investis les corps de deux des trois Winchester.
Ça faisait quoi pour un ange, la mort ? Honnêtement, il serait bien incapable de répondre. Il ne l’est pas resté assez longtemps pour débattre de la question. Allez savoir pourquoi, il fut ressuscité par Dieu. Le tout accompagné d’une promotion plus que conséquente. Propulsé à la place de Michel, voila que le petit angelot mineur se retrouva par la force des choses dans le rôle du grand shérif qui doit nettoyer le bordel causé par ceux qui ne réfléchissent pas assez avant d'agir. Dans cette catégorie, il est également possible de classer la guerre civile lancée par Raphaël pour prendre la tête du Paradis.

Dans ce marasme infatigable, alors que Castiel s’éloignait de plus en plus des frères Winchester, un accord fut passé, proposé par Crowley. Des armes furent cherchées, le Purgatoire fut trouvé, et alors que sa nouvelle quête s’enlisait, un nouveau tournant fit son apparition sur la route de leur existence à tous. Douze clés à cacher, à protéger. Comme une graine qui donnerait à coup sur un fruit pourri, quelque chose soufflait à l’oreille de Castiel que cette bataille serait la dernière.






show me you worth it

Ses doigts se promenaient sur l’étagère poussiéreuse qui avait connu des jours meilleurs. Les meubles, la pièce elle-même, ainsi que la maison toute entière d’ailleurs, possédaient cette atmosphère de silence qui n’arrive pas à se décider entre la sérénité et l’oppressement. Un silence lourd, palpable, qui avait presque obtenu une existence propre avec le poids des ans. Un silence que l’on pouvait respirer, sentir, toucher. Un silence qui n’était pas simplement une absence de bruit, mais une entité qui se faisait un devoir de vous rappeler qu’elle était bien là, tout autour de vous.

Le moindre de ses pas soulevait un petit nuage de poussière qui retombait mollement. L’ange en examinait le moindre mouvement, d’un regard vide et rêveur, observant les arabesques sans les voir réellement. Il s’interrogeait. Vous savez, cette action étrange que produit le cerveau – le cerveau humain – consistant à se poser des questions à n’en plus finir. Pour la plupart, des questions qui faisaient moins de mal en restant sans réponses. Avant, Castiel n’avait jamais eu cette sale manie. Jamais il ne prenait le temps de se demander pourquoi les choses étaient comme ça et pas autrement. Mais il avait changé, indubitablement. Pas dans le bon sens du terme peut-être. Pas de la meilleure façon possible. Mais c’était ainsi que les autres l’avaient façonné, petit à petit, sans qu’aucun ne s’en rende compte.
Les autres. Qui ? Lui. Elle. Celui-là. Celui-ci. Celle-ci aussi. Personne. Tout le monde. Autant de gens pêle-mêle. Il avait changé, il n’y pouvait rien.

Mais ce n’est pas plus mal, si ?

Castiel se figea subitement en plein milieu de la pièce. La main levée en l’air s’était arrêtée net dans sa course, comme un oiseau en plein vol, et retomba mollement. Ce n’était pas de lui que venait cette dernière réflexion. Sans bouger d’un pouce, il répondit intérieurement à son véhicule. A Jimmy.
Pas plus mal ? Cela voulait dire que son existence avant de rencontrer les Winchester, avant de rencontrer Dean, ne valait rien ?

Peut-être.


Et s’il n’était jamais descendu aux Enfers pour en sortir le véhicule de Michel ?

Surement serais-tu encore le gentil petit soldat du Paradis.


Hm.
Il s’approcha de la fenêtre, tentant de discerner le paysage du dehors malgré la couche de poussière et de crasse. Il était rare que Jimmy et Castiel communiquent. Très rare. Certes, Castiel ressentait toujours la présence du propriétaire initial de ce corps, mais celui-ci restait généralement muet, acceptant son sort en silence. Pourtant il arrivait parfois à celui-ci de faire comprendre à l’ange ses quelques impressions. D’habitude, Castiel y restait sourd. Pas cette fois manifestement.

Il savait. Il savait que s’il n’était pas allé sauver Dean de l’Enfer, s’il ne l’avait pas protégé, s’il ne l’avait pas suivi quitte à en trahir les siens, sa vie actuelle n’aurait rien à voir. Il serait passé à côté des myriades de choses que son comportement plus humain lui avait apportées, bon gré mal gré. Il serait resté tout aussi froid et sans cœur qu’avant. Il n’aurait surement pas suivi pour autant Uriel dans sa trahison. Il aurait éliminé Anna sans regrets, alors même que celle-ci n’avait pas encore retrouvé la mémoire. Il se serait posté du coté de Michel en bon toutou obéissant, sans s’émouvoir de savoir que cette Terre créée par Dieu serait la proie de l’Apocalypse. Accessoirement, surement serait-il resté un simple ange de bas étage. Peut-être même serait-il mort, tout simplement ? Il n’en savait rien, et ne voulait pas savoir. Pour une fois, il n’était pas franchement curieux. Au fond, la vie sur Terre avait beau être bien plus compliquée qu’au Paradis, elle était aussi plus intéressante et enrichissante. Il prenait son existence en main, il vivait pour lui-même, pour sa propre foi, pour ses propres convictions, et pas pour des ordres.

Il ne connaissait pas l’expression « Et si c’était à refaire… ? ». Mais lorsque l’esprit de Jimmy le questionna silencieusement au plus profond de son esprit, il répondit « Sans hésiter. » et disparu de la pièce.








Spoiler:
 


Dernière édition par Castiel le Mar 29 Nov - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SCREAM PLEASE,




ϟ messages : 30
ϟ expérience : 0
ϟ date d'inscription : 11/10/2011

MessageSujet: Re: OMC, Castiel - UC   Lun 28 Nov - 21:30

Re bienvenue Castiel!!! J'espère qu'on aura l'occasion de rp cette fois-ci^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SCREAM PLEASE,

i don't want to run anymore.



ϟ messages : 100
ϟ expérience : 10
ϟ date d'inscription : 21/09/2011
ϟ âge : 26

MessageSujet: Re: OMC, Castiel - UC   Lun 28 Nov - 21:53

CASTIEEEEEEEEEEEEEEL
rebienvenue parmi nous I love you
Pour ton test rp, tu peux copier/coller celui que tu avais fais avant ! si tu ne l'as plus, je m'en chargerai !

_________________
    HELP ϟ i have done it again. o have been here many times before. hurt, myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. ouch, i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. i've lost myself again and i feel unsafe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SCREAM PLEASE,




ϟ messages : 2
ϟ expérience : 0
ϟ date d'inscription : 25/11/2011

MessageSujet: Re: OMC, Castiel - UC   Lun 28 Nov - 22:01

Ah, justement, je ne l'ai plus, donc si tu pouvais le copier-coller, ça m'arrangerai bien. =D

Lucy > De même, surtout que je suis un peu plus disponible à présent. On va pouvoir se faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SCREAM PLEASE,




ϟ messages : 90
ϟ expérience : 13
ϟ date d'inscription : 03/10/2011
ϟ âge : 30
Localisation : under the stars

MessageSujet: Re: OMC, Castiel - UC   Mar 29 Nov - 6:13

Cashouuuuuuuuuuuuuu



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
SCREAM PLEASE,

i don't want to run anymore.



ϟ messages : 100
ϟ expérience : 10
ϟ date d'inscription : 21/09/2011
ϟ âge : 26

MessageSujet: Re: OMC, Castiel - UC   Mar 29 Nov - 18:57

Ajouté ;) Il ne manque plus que le caractère, et tout sera bon Cascouille I love you

_________________
    HELP ϟ i have done it again. o have been here many times before. hurt, myself again today. and, the worst part is there's no-one else to blame. ouch, i have lost myself again. lost myself and i am nowhere to be found. yeah i think that i might break. i've lost myself again and i feel unsafe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

SCREAM PLEASE,
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: OMC, Castiel - UC   

Revenir en haut Aller en bas
 

OMC, Castiel - UC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ∞ show me your teeth :: ✎ story left behind-